Ekiden de Vendôme

Le club de Saint Brice m'a proposé de rejoindre ses rangs cette année essentiellement pour ce projet d'Ekiden, l'objectif étant de qualifier des équipes femmes, mixtes et hommes pour les championnats de France qui auront lieu à l'automne. Nous sommes donc 3 femmes et 3 hommes à prendre le départ ce jour à Vendôme. Les minimas sont à 2h50 et sur le papier notre marge est réelle mais maigre.

Hella, jeunette de 19 ans boucle les 5 premiers kilomètres assez facilement en 19'32 puis me donne le relais. Je m'élance en nous sachant 1ère équipe mixte et 8 ou 9ème au scratch mais sans autre repère sur cette boucle à faire 2 fois. Après un départ rapide (3'04) et quelques places glanées facilement je me retrouve assez vite tout seul. Ce début de parcours est ponctué de nombreuses relances, le parcours en plein lotissement nécessite plusieurs virage à 90 degrés et sans rivaux directs mon rythme basse nettement. Sorti de la zone pavillonaire c'est maintenant une succession de faux plats défavorables qui m'attend...le parcours annoncé plus roulant que l'an passé me déçoit un peu mais je prends mon mal en patience persuadé que les derniers kilomètres me souriront. Une longue ligne droite à l'approche du 3ème kilomètre me laisse entrevoir mon prédécesseur, assez loin devant mais pas inaccessible compte tenu de ce qu'il reste à parcourir. J'attaque les deux derniers kilomètres de ma première boucle et constate, déçu, que cette portion beaucoup plus roulante est sujette à un fort vent de face...bref c'est pas mon jour. Je commence à piocher un peu qui plus est mais fait bonne figure en passant devant l'arche.

Deuxième tour sans allant en vérifiant régulièrement que je gagne du terrain. La première partie ne me permet pas de voir mon vis à vis mais dans les faux plats je constate que l'écart est grandement diminué. Je commence à avoir du mal de mon côté et compte sur mon allure naturellement plus élevée que la sienne pour le reprendre car il devient difficile pour moi d'allonger la foulée. Chaque regard au chrono et à mon allure est teinté de désespoir, j'avance péniblement à ce qui devrait être mon allure semi...c'est extrêmement frustrant. Je rattrape enfin ce coureur autour du 9ème kilomètre et m'empare de la 4ème place au scratch. Quelque peu ragaillardi je fais bonne figure et transmets le témoin tambour battant à Audrey pour son office de 5kms.

Je passe le reste des relais à ruminer ce 34'50, certes couru en solitaire sur un parcours peu rapide, et à encourager les copains qui enchainent les relais de 5 et 10kms. Audrey, Sébastien, Jacinthe...tous se donnent à fond et nos calculs nous laissent un espoir extrêmement fragile lorsque André, ultime relayeur, part pour les 7.195kms finaux. Pendant quelques minutes nous n'avons ni son ni image et aucune idée de cet André que nous attendons impatiemment. Le chrono s'approche dangeureusement de la limite fatidique en affichant 2h49 et toujours pas d'André. Et puis...miracle ! Il apparait enfin ! Il approche et s'apprête à franchir l'arche de transmission avant d'enchainer sur les 200 derniers mètres. Perturbé par la fatigue il s'arrête 200m avant la ligne confondant l'arche d'arrivée avec celle de passage de témoin. Nous sommes 5 à copieusement l'encourager à continuer et il se reprend in extremis pour franchir la ligne en 2h49'38...soit 22 petites secondes avant les minimas. Nous irons donc au championnats de France, le projet Ekiden continue...de mon côté il va vraiment falloir se remettre à bosser en revanche.

Nouveaux commentaires en attente de validation...Merci de patienter

Ajouter un commentaire

Votre nom: